Rencontre 09 — Martyna Barbara Golik

Brillante designer produit et textile, Martyna Barbara Golik communique sa créativité survoltée avec un enthousiasme contagieux. Concentrant son exploration créative sur la retranscription des sens et des émotions, son design combine sensations tactiles ludiques, textures et couleurs. Une recherche fondamentalement sensée et poétiquement narrative, visant à tisser un lien entre deux de ses plus grandes passions: la nourriture et le design.

Martyna Barbara Golik is a brilliant product and textile designer who knows how to convey her contagious enthusiasm and joyful creativity. Strongly focused on exploring senses and emotions, her design is a combination of playful tactility, texture and colors. An experimentation meaningfully expressed through Martyna’s storytelling journey, creating a common language within two of her biggest passions: food and design.

 

Lorsque l’on découvre le parcours de Martyna, la légitimité de son engagement artistique s’impose naturellement. Exploratrice effrénée, la designer d’origine polonaise s’est d’abord essayée à la mode, la scénographie et la peinture avant de découvrir le design textile. Elle s’attache alors à en dépasser la seule fonction décorative qui lui est souvent décernée, le transformant en véritable moyen de communication. « Par l’expérimentation, je cherche à trouver une problématique à laquelle je souhaite apporter une solution. C’est l’élément déterminant de mon travail, qui me poursuivra tout au long de mon processus de création. Il me semble débuter chaque projet à la manière d’une artiste, puis adopter plus tardivement la posture d’un designer ».

Looking back at Martyna’s background, it’s easy to get how her commitment to art happened to be a natural path. Fervent exploration’s aficionado, the polish-born designer dabbled fashion, scenography and painting before discovering textile design. Pushing textile beyond its usual limit as a simple part of design, she challenges it as a true communication medium — « What is essential in what I do is researching and finding the question I want to answer, something that will keep me going during the whole process of making. I think I start a project by acting like an artist and later on I become more of a designer ».

Avide de connaissances et désireuse d’insuffler un nouveau point de vue à ses créations et à sa vie, elle s’installe à Copenhague, dans la continuité évidente de l'inspiration primordiale qu'elle puise dans les voyages, à la découverte d’autres cultures, moeurs & coutumes. Depuis le caractère nostalgique et contrasté de Varsovie, profondément touchée par l’histoire de Berlin et le style architectural de Melbourne imprégné de l’histoire de son immigration, à son engouement pour la plénitude et l’excellence du design qui caractérisent Copenhague, en passant par Bombay où énergie indienne et influences occidentales s’épousent dans un métissage d’odeurs, de couleurs et de sons….toutes ces villes trouvent un écho dans ses créations, dans leur forme ou leur éclat. « Je raffole de l’association des couleurs vives de l’Inde (rose, orange, jaune) aux teintes douces et pastels de la Scandinavie ».

Eager to learn more, to catch a new breath and a fresh perspective on design and life, she settled in Copenhagen. Travelling, finding out about other cultures, customs and habits, plays a huge part into Martyna’s open-minded inspiration. From the contrasted yet nostalgic character city of Warsaw, deeply touched by the history of Berlin and the architectural style of Melbourne capturing the essence of its immigrant history, the blissfulness and design greatness of Copenhagen, to the mix of Indian spirit and Western influences of Bombay’s smells, colors and sounds… Each city echoes in her work, wether it is in the shape of the design or in its colors — « I love bright colors of India (pink, orange, yellow) together with soft, pastel-like colors of Scandinavia ».

La dimension sensorielle au coeur de l’approche créative de Martyna, à la croisée de l’art et du design, se trouve parfaitement illustrée par son projet final à l’Académie Royale des Beaux Arts du Danemark — « Touch That Taste! ». Elle nourrissait depuis longtemps l’envie de mêler expérience culinaire et design avant d’avoir l’idée exaltante de traduire le goût sous la forme du toucher et de la vue. Mettant en place un processus innovant, elle conduit sa recherche à la manière d’un scientifique rigoureux un peu fou: « J’ai demandé à un groupe de dix personnes de se livrer à une expérience inspirée de la synesthésie, au cours de laquelle ils devaient sentir et goûter les cinq saveurs principales puis me faire part de leur ressenti visuel et tactile ». Les données ainsi collectées, et après une recherche approfondie des matériaux et des techniques épaulée par de talentueux collaborateurs, elle conçoit alors une collection de cinq objets d’intérieurs, retranscription des goûts principaux — sucré, salé, acide, amer & umami. « Une collection qui symbolise la possibilité de transformer des expériences abstraites en objets concrets ». 

The sensory aspect at the core of Martyna’s creative approach balancing art and design is perfectly illustrated by her final project at The Royal Danish Academy of Fine Arts - School of Design — « Touch That Taste! ».
For a long time she has been nurturing the desire of blending food experience with design before coming up with the exciting idea of translating the taste of food into touch and vision. Setting up an innovative process, she conducted her research like a rigorous yet fun scientist: « I asked a group of ten people to undergo a synesthesia-inspired experiment where they had to smell and taste the representatives of five main tastes, and tell me about their visual and tactile experiences ». The data she collected from this experience, followed by an extensive material and techniques’ research performed with ultra talented people, she created a collection of five interior objects, retranscription of the five main tastes — sweet, salty, sour, bitter & umami.
« A collection that is telling a story about how abstract experiences could be turned into actual objects ».

Poursuivant sur son élan, passionnée par tout ce qui a trait à la nourriture, la prochaine aventure de Martyna se jouera dans un petit village du Kerala, au Sud de l’Inde. Son enquête sur les traditions culinaires régionales sera racontée au travers des tapis tissées et tuftés qu’elle fabriquera in situ, au grès de ses découvertes. Derrière ce fanatisme se dessine un profond respect pour les grands cuisiniers — la seule série télévisée qu’elle confie d’ailleurs regarder étant le documentaire « Chef’s table » créé par David Gelb, réalisateur de « Jiro dreams of sushi » — révélant ses rêves de collaboration avec un chef japonais, évoquant ses collaborations avec Karlos Ponte, et sa sincère admiration pour le chef argentin Francis Mallmann: « J’aime sa passion pour la création et l’expérimentation. J’aimerai lui ressembler quand je serais grande! ».

As food being a strong momentum for Martyna, her next and thrilling step will take place in as small Kerala’s village (Southern India): revolving around food traditions ans geographical aspects, she will express her story through woven and tufted rugs she will create in-situ. Her main wonder for food also involves an awe for great cooks — as a matter-of-fact, the only series she watches is the documentary format « Chef’s table » created by David Gelb, the director of « Jiro dreams of sushi » — revealing her dream of working with a japanese cook, her collaborations with Karlos Ponte, and her candid admiration for the Argentinian chef Francis Mallmann: « I like his passion for creating and experimenting. I would like to be like him when I grow up! »

Terre-à-terre, elle est consciente que la popularité grandissante du design est également devenue une source de défi pour les créateurs qui doivent composer des objets aussi fonctionnels que chargés de sens, soulignant la nécessité d’un design intelligent, didactique et sensible. Martyna est intimement persuadée que l’équilibre est la clef de la faculté d’être en harmonie avec tout ce que nous faisons et dont nous devons en tirer le meilleur. « Il me semble que chacun doit trouver son moyen d’expression créatif. Si la forme devait toujours suivre la fonction, j’ai bien peur nous ne finissions tous par nous ennuyer. Mais dans la situation inverse, notre vie quotidienne et nos routines seraient vraiment biaisées, ou du moins remises en question ».

Down-to-earth, she explains how design increasing popularity also became a challenge for designers to create something of equal importance in matter of functionality and inner subject, underlining the necessity to also pay attention to meaningful, educating, conscious design. She inwardly believes that balance is the key of being in harmony with everything we do and that we must bring the best out of it. « I would say that everybody has to find their way of creating. If the “form follows function” would be the only way to go, I’m afraid that we could end up being quite bored. But if it would be the other way around, our everyday life and everyday routines could be pretty much distorted, or at least challenged. »

Inspirée par son entourage ou par les personnes qu’elle a eu la chance de rencontrer, elle sélectionne trois jeunes talents à suivre: Studio Swine (design produit), pour la beauté poétique de leurs projets basés sur une constante exploration des cultures, histoires et traditions, Ellinor Ericsson (designer mobilier), qui travaille le design scandinave avec un twist, et Fernando Laposse (artiste), qui expérimente le sucre comme matériau constructeur d’objets.
« Dziękuję! » à toi aussi, Martyna! (ndlr: merci en polonais).

Inspired by the people surrounding her or she add the chance to met, she picked three up-and-coming talents as the ones to watch: Studio Swine (product design), for their beautifully poetic projects based on constant exploration of cultures, histories and traditions, Ellinor Ericsson (furniture designer) who crafts scandinavian design with a twist, and Fernando Laposse (artist) who experimentally uses sugar to create objects.
« Dziękuję! » to you too, Martyna! (editor’s note: thank you in polish) 

 

 

CREDITS
Product design, textile design & pictures © Martyna B. Golik http://www.martynagolik.com/
« Touch That Taste! » video by Andreas Omvik / Food for the video made by Karlos Ponte and Louis Moreno.
Interview & editing © Justine & Kim, Jake Studio
* Crucial editor's note: watch the « Touch That Taste! » video!